Burkina Faso : De quoi le pain que nous mangeons est-il fait ?

Avez-vous une idée des conditions sanitaires dans lesquelles le pain que vous mangez est fabriqué ? Savez-vous de quoi il est fait ? Que dit la réglementation en matière ? Y-a-t’il quelqu’un qui veille au respect des normes de production ? Si oui, fait-il effectivement ce travail et comment ?

Un tas de questions auxquelles je n’ai pas de réponse. Mais les réponses ne sont pas vraiment l’objet de ce billet. Vous posez-vous seulement ces questions ? Est-ce une préoccupation pour vous ? Si non, ça devrait l’être. Et c’est là le propos de ce billet : une invite à questionner votre alimentation, particulièrement votre consommation du pain, cet élément de base dans l’alimentation quotidienne de nombreux Burkinabè.

Pourquoi faut-il se questionner ? Tout d’abord parce que tous autant que nous sommes dans ce pays, riches ou pauvres, citadins ou ruraux, nous avons aussi droit au meilleur, nous pouvons et devons demander le meilleur service possible, notamment pour tout ce qui touche à notre alimentation.

Ensuite, parce qu’il y a effectivement de nombreux signes d’inquiétudes. Quand je regarde l’état dans lequel mon boutiquier transporte et stocke « nos pains », je n’ai de cesse à me dire que je mérite bien mieux. L’imagination débordante, j’en arrive même à dire que le goût que je pourrai apprécier en mangeant un morceau pain ne serait pas uniquement le goût du pain mais aussi celui de la saleté. Il y a quelque mois, j’ai arrêté de manger le pain après avoir découvert l’arrière boutique, ou devrais-je dire « l’arrière four » d’une boulangerie à Tanghin. Déguelasse et dégoûtant sont trop légers pour qualifier cette fabrique à pain.

Près de chez nous, au Bénin, la fermeture en septembre d’une vingtaine de boulangeries devrait nous interpeller davantage. Cette fermeture ayant fait suite à des inspections sanitaires surprises particulièrement alarmantes, avec notamment la découverte de bromate de potassium, un produit chimique cancérigène et interdit au Bénin depuis 2005.

C’est quoi en fait le bromate de potassium ? Pourquoi l’utilise-t-on ? Pour faire simple, c’est un additif chimique. Souvent vendus sous forme de comprimés, il est écrasé ou dissout dans de l’eau avant d’être incorporé à la pâte de pain. Ainsi, il fait gonfler la pâte et permet d’en faire plus de pain. Donc faire plus de gain avec moins de farine. C’est peu de dire que ces boulangeries servaient du « pain empoisonné » aux Béninois.

Enfin, parce que, contrairement à ce que pensent les Gourounsi, mourrir pour avoir mangé quelque chose de toxique est loin d’être mieux que mourrir de faim. C’est vrai que nos jours chacun cours à la recherche de son pain quotidien. Mais il est plus que jamais nécessaire de savoir choisir le bon pain et laissez de côté ce pain qui pourrait précipiter notre départ sous terre.

Inoussa Maiga.

Inoussa Maiga

Consultant dans les domaines des médias et la communication participative pour le développement, je m'investis pleinement dans les questions de développement agricole et rural.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :