Des solutions technologiques au service de la vulgarisation agricole

IMG_3338La 2e Semaine Africaine de la Vulgarisation Agricole (#AAEW2015) s’est ouverte ce lundi 12 octobre à Addis Abeba en Ethiopie. Cette première journée a été marquée par des séances de démonstrations de solutions technologiques en appui au conseil agricole. C’est le « Plug and Play ». Cela a permis aux participants d’avoir une perspective large du paysage des technologies de l’information et de la communication en appui au secteur agricole.

Après Kigali (2013), Nairobi (2014) le Centre technique de coopération agricole et rurale (CTA) a organisé une troisième journée « Plug and Play » à Addis-Abeba. Cette fois-ci neuf exposant se sont focalisé sur les technologies de l’information et de la communication au service de la vulgarisation agricole. Ce sont : Rural eMarket, Tech4Farmers, mFarms, Jaguza, Mlouma, Digital Pen, M-Shamba, Participatory Media et LandInfo

Chaque innovateur a d’abord eu une petite minute pour présenter de façon alléchante son innovation afin de convaincre le public à le rejoindre. Les présentations se déroulant simultanément et dans des salles différentes, les innovateurs ont donc rivalisé d’éloquence pour susciter l’intérêt du plus grand nombre. Puis, place a été faite aux démonstrations. Une demi-heure de présentation et de débat pour chaque innovateur.

Dans cette vidéo, Aboubacar Sidy SONKO, fondateur de MLOUMA, explique en détail sur comment fonctionne sa plateforme, les retours des agriculteurs et sa satisfaction à participer à cette journée de démonstration.

L’une des démonstrations les plus intéressantes à laquelle j’ai personnellement est celle de MLOUMA, une plateforme web et mobile développée par des jeunes au Sénégal qui permet de connecter agriculteurs et acheteurs. Parce qu’elle élimine les intermédiaires, la plateforme MLOUMA constitue une belle promesse de réaliser de bonnes affaires, tant pour les agriculteurs que pour les acheteurs.

Aboubacar Sidy SONKO, fondateur de MLOUMA se réjouit de sa participation à cette journée de démonstration. « J’ai rencontré des acteurs de l’agriculture qui viennent de divers horizons. On a échangé, j’ai pris beaucoup de feedback, des suggestions que nous allons intégrer pour améliorer nos services », dit-il. Il ajoute : « Il est intéressant de participer à ce genre de rencontre pour améliorer ce que nous faisons, mais également pour mieux voir ce qu’il se passe à travers le continent en termes d’innovations pour aider les agriculteurs ».

Inoussa Maiga

Consultant dans les domaines des médias et la communication participative pour le développement, je m'investis pleinement dans les questions de développement agricole et rural.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :