Technique améliorée de production de fumure organique (Vidéo)

Autrefois vécue comme une tâche de main-d’œuvre mal rétribuée et éreintante, l’agriculture est en train de devenir une source de revenu solide pour les membres de l’Union Provinciales des Professionnelles Agricoles du Houet (UPPA/Houet), dans l’Ouest du Burkina Faso.

Produire en fonction du marché ! C’est désormais le principal moteur de l’intensification de l’activité de l’Union Provinciales des Professionnelles Agricoles du Houet.

Siaka Sanou est membre de l’UPPA/Houet. Il raisonne en un véritable entrepreneur agricole qui produit davantage pour le marché. Pendant la saison sèche, il fait de la production maraichère, qui lui permet de financer sa production céréalière durant la campagne hivernale.

Que ça soit pour la culture des céréales ou la production de ses légumes, Siaka Sanou utilise de plus en plus de fumure organique qu’il produit lui-même. Ce qui lui permet d’augmenter ses rendements.

Créée en 1998, l’union provinciale des professionnels agricoles du Houet est composée de 13 groupements départementaux qui totalisent 20.500 membres individuels, dont 11.500 femmes. Plus qu’une simple organisation paysanne, l’UPPA/Houet se veut être une plaque tournante de la production et la commercialisation de céréales dans cette province de l’Ouest du Burkina Faso.

Inoussa Maiga

Consultant dans les domaines des médias et la communication participative pour le développement, je m'investis pleinement dans les questions de développement agricole et rural.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :