Champ de semence de maïs hybride

A Boborola dans l’Ouest du Burkina Faso, Siriki Ouattara est l’un rare agriculteur à produire de la semence en saison sèche. En ce mois de Février, son champ offre une vue agréable au milieu d’un paysage où presque tout est sec

Champ de semence de maïs hybride pour la campagne sèche

Crédits photos : Inoussa Maiga

Inoussa Maiga

Consultant dans les domaines des médias et la communication participative pour le développement, je m'investis pleinement dans les questions de développement agricole et rural.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :