Les contradictions d’AGRA

La Révolution verte en Afrique, nouvelle marotte des philanthropes et capitaines d’industries, mais au bénéfice de qui ?
AGRA ou Alliance pour une révolution verte en Afrique, financée par la fondation Bill et Melinda Gates, prétend contribuer à moderniser l’agriculture africaine en faisant émerger des entreprises agricoles légalement constituées. Etrange ambition pour un continent où plus de 95% des agriculteurs sont de petits paysans travaillant dans le cadre traditionnel de l’exploitation familiale et qui n’ont pas les moyens requis pour se constituer une personnalité juridique ! Si les petits paysans sont laissés de côté, une poignée d’entreprises semencières se développent faisant d’AGRA la tête de pont d’un vaste réseau d’entreprises industrielles qui ne sont préoccupés que de très loin par la sécurité et la souveraineté alimentaires, chères au monde paysan.
(SOS Faim)

Inoussa Maiga

Consultant dans les domaines des médias et la communication participative pour le développement, je m'investis pleinement dans les questions de développement agricole et rural.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :